International Patient Summary (IPS) : Un modèle universel pour la continuité numérique des soins

International Patient Summary (IPS) est l’un des projets principaux de la feuille de route de coopération sur la santé numérique entre les Etats Unis et l’Europe. Ce projet de modèle universel de résumé médical dématérialisé est réalisé par HL7 International en étroite collaboration avec le CEN TC 251.

 

Un résumé médical utile
quelle que soit l’échelle géographique de mise en œuvre :

Le modèle de résumé médical spécifié par IPS est utilisable dans le contexte européen des soins transfrontaliers. A cette fin, IPS a repris et étendu les acquis des initiatives européennes précédentes epSOS (2009-2013) et EXPAND (2014-2015).

IPS sous-tend aussi les échanges transcontinentaux (Europe – Amérique du Nord –  Australie …), et a pour cela repris à son compte les facultés de multilinguisme et de codage multi-terminologique expérimentées en 2014 par le projet Europe/US Trillium Bridge.

Enfin, ayant opéré une synthèse de l’état de l’art des modèles standardisés de contenus médicaux publiés par IHE International et par HL7 International, le modèle de résumé médical IPS s’adapte parfaitement à une coordination à l’échelle nationale (telle que celle que permet le DMP en France), ou à l’échelle d’une région ou d’un groupement hospitalier de territoire.

 

Un résumé médical polyvalent focalisant l’attention sur l’essentiel :

Le modèle IPS répond aux objectifs suivants :

Objectifs d’IPS Détail
Minimal et non exhaustif Un résumé médical conforme à IPS n’a pas vocation à porter l’intégralité du contenu d’un dossier médical mais à en extraire les informations clés, pertinentes pour la continuité des soins.
Agnostique par rapport aux spécialités médicales Un résumé médical IPS porte les informations médicales utiles à la prise en charge non planifiée de la personne, quelles que soient les spécialités concernées.
Indépendant des états de santé Un résumé médical IPS n’est pas spécifique de certains états de santé, mais concentre l’attention sur l’état de santé actuel du patient et sur sa situation courante au regard des soins.
Exploitable immédiatement dans un contexte de soins non planifiés Un résumé médical IPS est exploitable efficacement par un clinicien entrant en contact avec le patient.

Le standard IPS définit les métadonnées du résumé médical comme la langue principale utilisée, la provenance du résumé, l’identité et les coordonnées du patient, le contexte de production du résumé. Le standard IPS permet l’expression multilingue d’un résumé patient.

Le modèle de résumé médical IPS comprend trois sections obligatoires, quatre sections recommandées et six sections optionnelles :

Pour chacune de ces sections, le modèle spécifie le dataset minimum de données structurées attendues dans la section, ainsi que la sémantique associée spécifiée sous la forme de jeux de valeurs attachés aux éléments du dataset.

 

Un modèle extensible établi
sur les standards internationaux les plus pertinents :

Les principales terminologies de référence utilisées pour constituer les jeux de valeurs d’IPS sont SNOMED CT, LOINC, UCUM, les Standard Terms d’EDQM, ainsi que des vocabulaires internes d’HL7.

La structuration des données d’IPS est déclinée suivant deux standards d’échange :

Un modèle de document CDA R2. Le guide d’implémentation CDA d’IPS a franchi avec succès deux phases de commentaires publics : les « ballot cycles » de septembre 2017 et janvier 2018. Il sera publié par HL7 International en tant que standard for trial use (STU), fin mai 2018.
  Un guide d’implémentation d’un document FHIR. Ce guide d’implémentation est publié pour une première phase de commentaires publics le 6 avril 2018. Les commentaires sont à transmettre jusqu’au 7 mai au plus tard. La publication du STU pourrait intervenir dès septembre.

Le contenu métier d’IPS est identique quel que soit le standard sous-jacent choisi (CDA R2 ou FHIR).

IPS est un modèle ouvert et extensible. Cela signifie qu’un résumé médical qui respecte les spécifications d’IPS portant sur les métadonnées et sur les datasets minimaux, mais qui ajoute du contenu supplémentaire (section ou élément de donnée) reste conforme au standard IPS. Ces dispositions permettent d’utiliser IPS comme noyau de spécification pour produire des modèles de contenus plus spécifiques, tels que par exemple en France, la lettre de liaison entre ville et hôpital.

 

Une organisation et un outillage gages de pérennité :

Lancé en septembre 2016, le projet d’élaboration du standard IPS est pris en charge par une équipe internationale d’experts en interopérabilité sémantique, sous le parrainage du groupe « Structured Documents » d’HL7 International.  Les spécifications ont été élaborées au cours de web-réunions hebdomadaires, complétées par des réunions en présentiel lors des Working Group Meetings quadrimestriels d’HL7, et par deux out-of -cycle meetings de l’équipe IPS, organisés par Phast dans ses locaux parisiens, le premier en mars 2017 pour construire le guide CDA, et le second en mars 2018 pour finaliser le guide FHIR.

Des outils essentiels ont permis de produire des spécifications IPS interprétables non seulement par les implémenteurs mais aussi par les systèmes de vérification de conformité :

  • La plateforme ART-DECOR dans laquelle sont maintenus les datasets métier, les templates CDA et les jeux de valeurs.
  • Un mediawiki qui combine les parties textuelles de la spécification avec les templates formels importés depuis ART-DECOR.
  • L’outil de profilage Forge mis à disposition de la communauté FHIR par la société Firely.
  • L’outil d’édition des guides d’implémentation FHIR intégré dans simplifier.net.

Le standard IPS est maintenu dans la durée : l’équipe reste active sur ce projet et prendra en compte les demandes d’évolution que fera remonter la mise en œuvre des deux STU FHIR et CDA.

IHE PaLM à Tokyo

Le comité « Pathology and Laboratory Medicine » (PaLM) de l’organisation IHE International s’est réuni à Tokyo du 31 mai au 2 juin dans les locaux de la Japanese Association of Healthcare Information Systems Industry (JAHIS), sponsor d’IHE PaLM, aux côtés du Collège des Pathologistes Américains (CAP) et de Phast.

Cette réunion de travail a traité en profondeur plusieurs projets en cours du comité :

  • Préparation de la nouvelle version 8.0 du cadre technique IHE PaLM qui sera publiée cette semaine sur le site d’IHE International.
  • Revue du volume 1 du futur profil d’intégration « Specimen Event Tracking » (SET) qui permet de tracer les mouvements et les actions réalisées sur les spécimens biologiques, dans le laboratoire et entre organisations (établissements, laboratoires, biobanques …).
  • Revue du volume 1 du futur profil d’intégration « Transfusion Medicine – Administration » (TMA), premier profil d’une série prenant en charge les échanges de données des processus de transfusion sanguine.
  • Revue du profil APSR 2 qui spécifie un modèle unique de compte rendu d’anatomie et de cytologie pathologiques au format CDA R2, exploitant les terminologies de référence SNOMED CT, LOINC et UCUM.
  • Revue finale du profil d’intégration « Laboratory Clinical Communication » (LCC) qui standardise les échanges entre le biologiste et le clinicien au travers de leurs applications respectives, à propos d’une demande d’examens et de ses résultats : Proposition de substitution d’examen adressée au prescripteur, demande de contrôle d’un résultat adressée au biologiste …
  • Découpage des processus de la « Digital pathology » en un ensemble de profils cohérents.
  • Préparation du sous-ensemble de concepts SNOMED CT requis par les différents profils du domaine PaLM, en vue de l’octroi à IHE International d’un « free subset SNOMED CT » par SNOMED International. Cette préparation mobilise l’ensemble des domaines d’IHE International. Elle est pilotée par le Domain Coordination Committee, le comité PaLM jouant le rôle de locomotive pour ce projet.

Ce meeting s’est conclu par la consolidation du planning de publication du domaine PaLM pour le cycle 2017 :

En marge du meeting, le consortium international des industriels de l’instrumentation diagnostique (IICC) a fait un premier pas vers l’adoption de LOINC par les automates de biologie médicale, en publiant le format standard LOINC In Vitro Diagnostic (LIVD). Le comité IHE PaLM et l’association Phast font partie des contributeurs de cette spécification standard produite en réponse à la demande des institutions fédérales américaines : Center for Disease Control (CDC), Office of the National Coordinator (ONC), Food & Drug Administration (FDA), National Library of Medicine (NLM), Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS).

Recrutement

Développeur informatique expérimenté (H/F)

Missions :
Dans le domaine très pointu et sensible que sont les données de santé, au sein d’une équipe informatique composée d’ingénieurs et de techniciens et rattaché au Directeur Informatique, vous participerez à la réalisation du Service de Terminologie Standard (STS), brique fondamentale de l’échange de données de santé dans le cadre d’architectures orientées services (SOA).
Vous serez chargé d’analyser et de programmer, en respectant les expressions de besoins définies par nos experts métier, dans un environnement Microsoft : SQL Server, .Net Framework et web-services SOAP et REST.
Vous participerez à l’élaboration des tests unitaires (framework NUNIT) dans une démarche TDD et à la rédaction de la documentation technique.
Vous serez chargé d’optimiser les performances en termes de qualité, de sécurité, de coût, et de délais de réalisation.

Profil :
Vous êtes issu de préférence d’une école d’Ingénieur et souhaitez intégrer une équipe dynamique impliquée dans des développements innovants à visé internationale. A l’aise en travail d’équipe, à l’écoute des besoins des fonctionnels, vous saurez vous adapter à la rigueur exigée par la complexité du domaine.
Vous justifiez de 5 ans d’expérience minimum dans le développement en environnement .NET et Microsoft en général. Une expérience dans le domaine de la santé serait très appréciée.
STS est avant tout un Web service visant à faciliter l’accès à des données lourdes et complexes, une bonne connaissance de SQL server, de la mise en œuvre des procédures stockées, des Web Services SOAP et REST et du .NET Framework est indispensable.
De nombreux documents de travail sont issus d’organismes de normalisation internationaux qui utilisent majoritairement le formalisme UML 2.0.
Par ailleurs des frontaux, démonstrateurs ou autres, sont à développer en ASP.NET. Une expérience dans le domaine est souhaitable.

Poste :
Il s’agit d’un contrat à durée indéterminée, temps plein, sur Paris. C’est un poste essentiellement sédentaire mais des déplacements en France et à l’étranger pourront être nécessaire. Un bilinguisme sera très apprécié. Le salaire offert dépendra des diplômes et de l’expérience acquise.

Pour toute information adressez vous à recrutement@phast.fr