Pour ses 15 ans, le standard PN13-SIPh doit devenir « auditable »

Le standard PN13-SIPh fête ses 15 ans ! C’est en effet par la publication au Bulletin Officiel de Juillet 2002 (n° 2002/2bis) que la Prénorme N°13 (PN13), préfigurant le standard d’interopérabilité pour l’informatisation du circuit du médicament à l’hôpital, était officialisée par la Direction des Hôpitaux (l’ancêtre de la DGOS). Pour assurer la maintenance et l’évolution de PN13, les éditeurs ont créé la communauté SIPh – ce qui a valu au standard d’être dénommé depuis PN13-SIPh.

Au fil des ans et des contributions des éditeurs, PN13-SIPh a fini par couvrir la totalité des besoins d’échanges sur le circuit du médicament : au-delà des messages de prescription, de dispensation, d’administration, il couvre toutes les étapes remarquables du circuit du médicament : la planification, la substitution, la gestion des stocks, l’intégration des automates… Il décrit également les référentiels sémantiques correspondants, non seulement CIOdc pour la description du médicament, mais également toutes les nomenclatures connexes.

La maturité de PN13-SIPh tombe à point nommé car les contraintes en matière d’interopérabilité n’ont jamais été aussi fortes, convergence des SI au sein des GHT et certifications obligent ! De fait, PN13-SIPh est recommandé par la DGOS dans le cadre de la mise en œuvre des GHT, par Interop’Santé dans son « guide d’interopérabilité hospitalier » et en conclusion du livre blanc « sécurisation de la dispensation intra-hospitalière ».

Mais rien ne permet d’attester que PN13-SIPh est correctement implémenté dans telle ou telle application. En cas de dysfonctionnement d’une interface, la maîtrise d’ouvrage d’un établissement ne dispose d’aucun moyen d’arbitrage. L’auditabilité de PN13-SIPh est donc le prochain challenge pour la communauté SIPh. Il s’agit de fournir les outils et scénarios de tests qui pourront être portés par la plateforme d’un laboratoire agréé.

Mise à disposition prévue : Janvier 2018.

IHE PaLM à Tokyo

Le comité « Pathology and Laboratory Medicine » (PaLM) de l’organisation IHE International s’est réuni à Tokyo du 31 mai au 2 juin dans les locaux de la Japanese Association of Healthcare Information Systems Industry (JAHIS), sponsor d’IHE PaLM, aux côtés du Collège des Pathologistes Américains (CAP) et de Phast.

Cette réunion de travail a traité en profondeur plusieurs projets en cours du comité :

  • Préparation de la nouvelle version 8.0 du cadre technique IHE PaLM qui sera publiée cette semaine sur le site d’IHE International.
  • Revue du volume 1 du futur profil d’intégration « Specimen Event Tracking » (SET) qui permet de tracer les mouvements et les actions réalisées sur les spécimens biologiques, dans le laboratoire et entre organisations (établissements, laboratoires, biobanques …).
  • Revue du volume 1 du futur profil d’intégration « Transfusion Medicine – Administration » (TMA), premier profil d’une série prenant en charge les échanges de données des processus de transfusion sanguine.
  • Revue du profil APSR 2 qui spécifie un modèle unique de compte rendu d’anatomie et de cytologie pathologiques au format CDA R2, exploitant les terminologies de référence SNOMED CT, LOINC et UCUM.
  • Revue finale du profil d’intégration « Laboratory Clinical Communication » (LCC) qui standardise les échanges entre le biologiste et le clinicien au travers de leurs applications respectives, à propos d’une demande d’examens et de ses résultats : Proposition de substitution d’examen adressée au prescripteur, demande de contrôle d’un résultat adressée au biologiste …
  • Découpage des processus de la « Digital pathology » en un ensemble de profils cohérents.
  • Préparation du sous-ensemble de concepts SNOMED CT requis par les différents profils du domaine PaLM, en vue de l’octroi à IHE International d’un « free subset SNOMED CT » par SNOMED International. Cette préparation mobilise l’ensemble des domaines d’IHE International. Elle est pilotée par le Domain Coordination Committee, le comité PaLM jouant le rôle de locomotive pour ce projet.

Ce meeting s’est conclu par la consolidation du planning de publication du domaine PaLM pour le cycle 2017 :

En marge du meeting, le consortium international des industriels de l’instrumentation diagnostique (IICC) a fait un premier pas vers l’adoption de LOINC par les automates de biologie médicale, en publiant le format standard LOINC In Vitro Diagnostic (LIVD). Le comité IHE PaLM et l’association Phast font partie des contributeurs de cette spécification standard produite en réponse à la demande des institutions fédérales américaines : Center for Disease Control (CDC), Office of the National Coordinator (ONC), Food & Drug Administration (FDA), National Library of Medicine (NLM), Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS).

HL7 – International Patient Summary – IPS

Le projet « International Patient Summary » (IPS) cofinancé par la Commission Européenne et par HL7 International vise à définir un modèle numérique standardisé de résumé médical de synthèse : Échangeable entre professionnels de santé par-delà les frontières, il sécurise la prise en charge non planifiée des personnes loin de leur pays de résidence.

Ce résumé médical de synthèse s’appuie sur le standard HL7 CDA R2 pour la syntaxe, et sur des terminologies de référence internationales, au premier rang desquelles SNOMED CT, LOINC, UCUM.

Ce projet HL7 International est mené par des experts en interopérabilité sémantique en santé des Etats Unis, d’Australie et de plusieurs pays d’Europe : Allemagne, Autriche, Grèce, Italie, Royaume uni, l’expertise française étant assurée par Phast.

Le projet lancé depuis mai 2016 a fait un bond en avant à l’occasion d’une session intensive de trois jours organisée à Paris en mars 2017 par Phast*.

Le livrable s’est encore amélioré durant le Working Group Meeting d’HL7 International qui s’est tenu du 7 au 12 mai à Madrid, dont 5 séances de travail ont été consacrées à ce projet.

La publication pour commentaires publics par HL7 International est prévue pour septembre 2017.

* Retrouver l’intégralité de la newsletter n°7 d’HL7 : http://www.hl7.eu/download/eun-07-2017.pdf

Identification des personnes sur le circuit du médicament du GHT

L’organisation en GHT va amplifier les exigences d’échanges informatisés inter-établissements, soulevant des questions en cascades. L’une d’entre-elles porte sur l’identification des personnes sur le circuit du médicament. Posée avant les vacances d’été par un adhérent de la communauté SIPh, cette question a trouvé sa réponse dans une nouvelle version de PN13/SIPh2 dont le draft final vous est proposé.

Les questions relatives à l’identification sont complexes et leurs résolutions laissent des empreintes durables dans les systèmes d’information. Pour cette raison, nous avons souhaité organiser une concertation sous forme d’un « web-forum », en préalable à la validation de cette nouvelle version de PN13/SIPh2. Il s’agira d’une discussion organisée à partir de la présentation de 3 cas d’usages, permettant de soumettre les solutions apportées aux expériences et critiques des participants.

Ce web-forum se déroulera le jeudi 29 septembre, de 11h00 à 12h30. Il est ouvert à tous les adhérents de la communauté SIPh. Toutes les personnes intervenant sur les problématiques de circuit du médicament et d’identification Patients/Professionnels de santé sont chaleureusement invitées à y participer.


S’inscrire au Web-Forum

Télécharger les documents du corpus 3.5 de PN13.SIPh2

(*) Il est recommandé de se connecter quelques minutes avant le début du Web-Forum

Pour adhérer à la communauté SIPh

05/07/2016 – IHE PaLM – Le cadre international d’interopérabilité pour la biologie médicale et l’anatomie pathologique

En 2015, deux domaines de l’organisation IHE International – la biologie médicale (LAB) et l’anatomie et cytologie pathologiques (PAT) – ont décidé d’unir leurs forces et d’harmoniser leurs productions dans un nouveau domaine fusionné, nommé Pathology and Laboratory Medicine (PaLM). L’année 2015 a servi à préparer la fusion qui est devenue effective le 4 janvier 2016.
(suite…)