International Patient Summary (IPS) :
Un modèle universel pour la continuité numérique des soins

International Patient Summary (IPS) est l’un des projets principaux de la feuille de route de coopération sur la santé numérique entre les Etats Unis et l’Europe. Ce projet de modèle universel de résumé médical dématérialisé est réalisé par HL7 International en étroite collaboration avec le CEN TC 251.

 

Un résumé médical utile
quelle que soit l’échelle géographique de mise en œuvre :

Le modèle de résumé médical spécifié par IPS est utilisable dans le contexte européen des soins transfrontaliers. A cette fin, IPS a repris et étendu les acquis des initiatives européennes précédentes epSOS (2009-2013) et EXPAND (2014-2015).

IPS sous-tend aussi les échanges transcontinentaux (Europe – Amérique du Nord –  Australie …), et a pour cela repris à son compte les facultés de multilinguisme et de codage multi-terminologique expérimentées en 2014 par le projet Europe/US Trillium Bridge.

Enfin, ayant opéré une synthèse de l’état de l’art des modèles standardisés de contenus médicaux publiés par IHE International et par HL7 International, le modèle de résumé médical IPS s’adapte parfaitement à une coordination à l’échelle nationale (telle que celle que permet le DMP en France), ou à l’échelle d’une région ou d’un groupement hospitalier de territoire.

 

Un résumé médical polyvalent focalisant l’attention sur l’essentiel :

Le modèle IPS répond aux objectifs suivants :

Objectifs d’IPS Détail
Minimal et non exhaustif Un résumé médical conforme à IPS n’a pas vocation à porter l’intégralité du contenu d’un dossier médical mais à en extraire les informations clés, pertinentes pour la continuité des soins.
Agnostique par rapport aux spécialités médicales Un résumé médical IPS porte les informations médicales utiles à la prise en charge non planifiée de la personne, quelles que soient les spécialités concernées.
Indépendant des états de santé Un résumé médical IPS n’est pas spécifique de certains états de santé, mais concentre l’attention sur l’état de santé actuel du patient et sur sa situation courante au regard des soins.
Exploitable immédiatement dans un contexte de soins non planifiés Un résumé médical IPS est exploitable efficacement par un clinicien entrant en contact avec le patient.

Le standard IPS définit les métadonnées du résumé médical comme la langue principale utilisée, la provenance du résumé, l’identité et les coordonnées du patient, le contexte de production du résumé. Le standard IPS permet l’expression multilingue d’un résumé patient.

Le modèle de résumé médical IPS comprend trois sections obligatoires, quatre sections recommandées et six sections optionnelles :

Pour chacune de ces sections, le modèle spécifie le dataset minimum de données structurées attendues dans la section, ainsi que la sémantique associée spécifiée sous la forme de jeux de valeurs attachés aux éléments du dataset.

 

Un modèle extensible établi
sur les standards internationaux les plus pertinents :

Les principales terminologies de référence utilisées pour constituer les jeux de valeurs d’IPS sont SNOMED CT, LOINC, UCUM, les Standard Terms d’EDQM, ainsi que des vocabulaires internes d’HL7.

La structuration des données d’IPS est déclinée suivant deux standards d’échange :

Un modèle de document CDA R2. Le guide d’implémentation CDA d’IPS a franchi avec succès deux phases de commentaires publics : les « ballot cycles » de septembre 2017 et janvier 2018. Il sera publié par HL7 International en tant que standard for trial use (STU), fin mai 2018.
  Un guide d’implémentation d’un document FHIR. Ce guide d’implémentation est publié pour une première phase de commentaires publics le 6 avril 2018. Les commentaires sont à transmettre jusqu’au 7 mai au plus tard. La publication du STU pourrait intervenir dès septembre.

Le contenu métier d’IPS est identique quel que soit le standard sous-jacent choisi (CDA R2 ou FHIR).

IPS est un modèle ouvert et extensible. Cela signifie qu’un résumé médical qui respecte les spécifications d’IPS portant sur les métadonnées et sur les datasets minimaux, mais qui ajoute du contenu supplémentaire (section ou élément de donnée) reste conforme au standard IPS. Ces dispositions permettent d’utiliser IPS comme noyau de spécification pour produire des modèles de contenus plus spécifiques, tels que par exemple en France, la lettre de liaison entre ville et hôpital.

 

Une organisation et un outillage gages de pérennité :

Lancé en septembre 2016, le projet d’élaboration du standard IPS est pris en charge par une équipe internationale d’experts en interopérabilité sémantique, sous le parrainage du groupe « Structured Documents » d’HL7 International.  Les spécifications ont été élaborées au cours de web-réunions hebdomadaires, complétées par des réunions en présentiel lors des Working Group Meetings quadrimestriels d’HL7, et par deux out-of -cycle meetings de l’équipe IPS, organisés par Phast dans ses locaux parisiens, le premier en mars 2017 pour construire le guide CDA, et le second en mars 2018 pour finaliser le guide FHIR.

Des outils essentiels ont permis de produire des spécifications IPS interprétables non seulement par les implémenteurs mais aussi par les systèmes de vérification de conformité :

  • La plateforme ART-DECOR dans laquelle sont maintenus les datasets métier, les templates CDA et les jeux de valeurs.
  • Un mediawiki qui combine les parties textuelles de la spécification avec les templates formels importés depuis ART-DECOR.
  • L’outil de profilage Forge mis à disposition de la communauté FHIR par la société Firely.
  • L’outil d’édition des guides d’implémentation FHIR intégré dans simplifier.net.

Le standard IPS est maintenu dans la durée : l’équipe reste active sur ce projet et prendra en compte les demandes d’évolution que fera remonter la mise en œuvre des deux STU FHIR et CDA.

Formation / Etablissements de santé / GMDN / 17-05-2018

Présentation de la formation

La web-conférence du Jeudi 17 mai 2018 portera sur la Global Medical Device Nomenclature (GMDN).

Global Medical Device Nomenclature (GMDN) est la nomenclature utilisée pour l’identification des dispositifs médicaux à l’échelle internationale. Déjà largement employée par les fabricants en Europe, la GMDN sera bientôt requise pour accompagner l’enregistrement des DM dans la base de données européenne EUDAMED. Les professionnels des établissements de soins pourront dès 2018 bénéficier de cette nomenclature et l’exploiter dans leurs logiciels à partir du référentiel CIOdm.

Dans ce contexte, Phast propose une formation destinée à familiariser les participants avec la GMDN. Ses caractéristiques seront abordées à l’aide d’exemples, et une comparaison sera effectuée avec d’autres terminologies (CLADIMED, SNOMED CT). L’objectif de la web-conférence sera aussi d’engager une discussion sur les usages possibles de cette nomenclature à l’hôpital. Un temps sera pour cela aménagé en fin de session.

Fiche technique

Titre : Formation à la GMDN
Date & heures : Jeudi 17 mai 2018, de 14h30 à 15h30
Participants : Établissements de santé, pharmaciens responsables des DM, autres acteurs du circuit informatisé des DM. Cette formation n’est pas ouverte aux éditeurs et prestataires.
Conditions de participation : La participation aux web-conférences est gratuite.
Inscription et connexion à la web-conférence : Ouvrir la page Inscription. Remplir le formulaire en ligne puis cliquer sur le bouton « S’inscrire ».
Confirmation de l’inscription : Après validation de l’inscription, un mail de confirmation (émetteur : messenger@webex.com) vous est envoyé par l’administrateur de la web-conférence.
Modalités de connexion : Les modalités de connexion sont transmises avec le mail de confirmation de l’inscription.
Accueil des participants : Tests audio & vidéo 30 minutes avant le début de la web-conférence (soit à partir de 14h00)
Conseil : Hors prise de parole, mettre le téléphone en mode « mute/silence ».

Phast propose un nouveau service de réalisation de tests de conformité des messages PN13-SIPh.

Le déploiement rapide de flux PN13-SIPh dans le paysage de la santé connectée a mis en évidence la nécessité d’une procédure d’évaluation de la conformité des messages au standard. Pour répondre à ce besoin, Phast a développé une API de contrôle PN13-SIPh, intégrée depuis peu à la plateforme de tests d’interopérabilité IS-Gazelle d’Interop’Santé.

Ce nouveau service permet aux éditeurs et à leurs clients de contrôler la conformité des messages PN13-SIPh tout au long du déploiement d’une application. Le rapport d’évaluation de conformité émis à l’issue des tests constitue une preuve que les messages sont corrects et doit permettre une expertise et un arbitrage en cas de conflits d’interfaces.

Le service proposé est exploitable en ligne sur la plateforme IS-Gazelle. La première version opérationnelle de l’API de contrôle PN13-SIPh réalise une vérification de la syntaxe et de la sémantique globale des messages qui lui sont soumis.

Le Groupe de Travail Auditabilité PN13-SIPh, créé à l’initiative de l’association Phast, a déjà finalisé un jeu de test d’une cinquantaine de cas d’usage élémentaires de prescription. Ils seront prochainement mis à disposition pour réaliser des tests de conformité sémantique détaillée. Le Groupe de Travail poursuit ses travaux pour couvrir à terme tous les cas d’usage pertinents.

Le service IS Gazelle / PN13-SIPh sera dans un premier temps ouvert aux éditeurs, puis déployé au niveau des GHT. L’API de contrôle PN13-SIP sera dévoilée lors d’une séance de présentation réservée aux éditeurs :

MERCREDI 11 AVRIL, 11h30-12h30*, WEB-CONFERENCE

(*) Accueil dès 11h pour une aide à la connexion