Formation / Etablissements de santé / GMDN / 08-02-2018

Présentation de la formation

La web-conférence du Jeudi 08 février 2018 portera sur la Global Medical Device Nomenclature (GMDN).

Global Medical Device Nomenclature (GMDN) est la nomenclature utilisée pour l’identification des dispositifs médicaux à l’échelle internationale. Déjà largement employée par les fabricants en Europe, la GMDN sera bientôt requise pour accompagner l’identification des DM dans la base de données européenne EUDAMED. Les professionnels des établissements de santé pourront dès 2018 bénéficier de cette nomenclature et l’exploiter dans leurs logiciels au travers de CIOdm.

Dans ce contexte, Phast propose une formation destinée à familiariser les participants avec la GMDN. L’objectif de la web-conférence sera aussi d’engager une discussion sur les usages possibles de cette nomenclature à l’hôpital. Un temps sera pour cela aménagé en fin de session.

Fiche technique

Titre : Formation à la GMDN
Date & heures : Jeudi 08 février 2018, de 14h30 à 15h30
Participants : Établissements de santé, pharmaciens responsables des DM, autres acteurs du circuit informatisé des DM. Cette formation n’est pas ouverte aux éditeurs et prestataires.
Conditions de participation : La participation aux web-conférences est gratuite.
Inscription et connexion à la web-conférence : Ouvrir la page Inscription. Remplir le formulaire en ligne puis cliquer sur le bouton « S’inscrire ».
Confirmation de l’inscription : Après validation de l’inscription, un mail de confirmation (émetteur : messenger@webex.com) vous est envoyé par l’administrateur de la web-conférence.
Modalités de connexion : Les modalités de connexion sont transmises avec le mail de confirmation de l’inscription.
Accueil des participants : Tests audio & vidéo 30 minutes avant le début de la web-conférence (soit à partir de 14h00)
Conseil : Hors prise de parole, mettre le téléphone en mode « mute/silence ».

PN13-SIPh intègre le code MedicaBase

Le référentiel de certification des LAD de PUI impose, dans les messages de prescription entre LAP et LAD, l’usage

  • d’un code UCD pour identifier les spécialités,
  • d’un code MedicaBase pour identifier les médicaments virtuels des bases de données médicamenteuses agréées.

 

Le standard PN13-SIPh intègre, à partir de sa version 3.8, le médicament virtuel MedicaBase.
Cette version du standard entrera en vigueur le 1er janvier 2018.

Télécharger les ressources techniques soumises à commentaire (réservées aux membres de la communauté SIPh)
> SIPhII_refArchitecture_v3.8.0.pdf – 6 Mo
> SIPh2_Schema-XML_v3.8.30.zip – 36 Ko
> SIPhII_refNomenclatures_v3.8.0.pdf – 1 Mo
> SIPh_Nomenclatures_v3.8.0.zip (2017-11-10) – 34 Ko

Soumettre des commentaires (réservé aux membres de la communauté SIPh)
sur le forum consacré à l’implémentation et l’utilisation du standard PN13-SIPh
par mail au secrétariat de la communauté SIPh

 

Le référentiel d’interopérabilité sémantique du standard, CIOdc, délivrera dans son index d’interopérabilité les médicaments virtuels MedicaBase, aux cotés des Standards Terms, des codes UCUM et des identifiants SNOMED CT.

CIOdc distribuera cette nouvelle nomenclature à partir du 1er janvier 2018.

Certification des LAD de PUI

au plus tard le 1er jan 2018

 

Le contexte

La Loi du 26 janvier 2016 article 14,

  • rend obligatoire la certification des Logiciels d’Aide à la Prescription de Pharmacie à Usage Intérieur (LAD-PUI),
  • au plus tard le 1er jan 2018.

Le décret no 2017-1258 du 9 août 2017, relatif à l’obligation de certification des logiciels d’aide à la dispensation par les pharmacies à usage intérieur prévue à l’article L.161-38 du code de la sécurité sociale (NOR : SSAS1703485D) stipule :

  • « La Haute Autorité de Santé établit la procédure de certification »
  • « Des exigences minimales d’interopérabilité comportant au moins une interface avec le dossier pharmaceutique prévu à l’article R. 1111-20-1 du code de la santé publique et une interopérabilité avec le logiciel d’aide à la prescription médicale de l’établissement »
  • « Les dispositions du présent décret entrent en vigueur le 1er janvier 2018 »

La HAS définit les exigences d’interopérabilité suivantes :

  • Patient : Identité-mouvements conforme au profil IHE PAM-FR 2.9
  • Médicament: Identification dans un message de prescription par un code UCD ou un code Medicabase dans un message au standard HL7 v2.5 ou PN13-SIPh v3.8.

 

Le référentiel HAS sur les critères d’interopérabilité

Les documents de référence

Le référentiel de la HAS n’est pas encore publié.

Néanmoins, l’élaboration des critères d’agrément peut être suivie sur le wiki public de la HAS « Documents en discussion sur ce site Internet et ressources en relation », ligne « Certification des Logiciels d’Aide à la Dispensation (LAD) des Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) » qu’il faut dérouler (cliquer sur ) pour accéder aux branches

  • « Critères d’engagement », conduisant à la page « Certification des LAD de PUI (document en discussion) » [voir ]
  • « Groupe technique sur la certification des LAD de PUI », permettant de télécharger le CR de chacune des 8 réunions du GT

Les principes retenus

  • La description précise des exigences d’interopérabilité sera contenue dans un document intitulé « Précisions sur les référentiels HAS de prescription électronique », distinct du référentiel de certification.
  • Le contrôle de conformité aux exigences d’interopérabilité
    • sera un prérequis à la certification  (donc passé avant de présenter le logiciel à la certification) ;
    • sera réalisé par un laboratoire de test accrédité ISO 17025.
  • Sur l’identification des patients
    • D’après le profil IHE PAM-FR 2.9, car c’est la première version intégrant l’identifiant patient du DP (Dossier Pharmaceutique, exigence réglementaire, cf. décret du 9 août 2017) ;
    • Une partie seulement du profil IHE-PAM-FR 2.9, adaptée aux besoins de gestion patients des LAD-PUI qui ne sont pas des outils de gestion administrative des patients ;
    • Un ordre de prix de 5500€ HT pour le profil PAM pour 4 profiles/acteurs.
  • Sur la transmission des prescriptions
    • Identifier une spécialité par un code UCD
    • Identifier un médicament virtuel par un code MedicaBase
    • Utiliser une syntaxe HL7 v2.5 ou PN13-SIPh supportant un code Medicabase (c’est-à-dire la v3.8)

D’après les CR des deux dernières réunions du GT,  [15/06/17  ] et [10/11/17 ]

 

Les ressources attendues

La documentation HAS

Le site HAS

La page « Certification des logiciels des professionnels de santé »
> mise-à-jour en attente

La page « Certification par essai de type des logiciels d’aide à la dispensation des pharmacies à usage intérieur »
> création en attente
> se reporter aux pages des certifications des LAP hospitaliers et des LAD d’officine

La page « Tests de certification des Logiciels d’Aide à la Dispensation des Pharmacies à Usage Intérieur »
> création en attente
> se reporter au wiki de la HAS, voir plus haut : Les documents de référence

Le document « Référentiel de certification par essai de type des logiciels d’aide à la dispensation des pharmacies à usage intérieur »

Concernant l’interopérabilité avec le DP (Dossier Pharmaceutique), il devrait reprendre les termes du référentiel de certification des LAD-officine.
Concernant l’interopérabilité Patient et Médicament, le sujet est entièrement nouveau.
> création en attente

Le document « Précisions sur les référentiels HAS de prescription électronique »

Il doit contenir des précisions indispensables concernant les exigences d’interopérabilité Patient et Médicament.
La version courante du 21 septembre 2016 n’aborde pas du tout ce sujet, la version « en discussion » sur le wiki public de la HAS, non plus.
> mise-à-jour en attente

Le test de conformité aux exigences d’interopérabilité Patient

Le profil IHE PAM-FR v2.9

En cours d’élaboration par le groupe de travail IHE France Gestion Patient animé par Interop’Santé.
Une première version implémentable pour test est prévue pour 2018, à une date non encore déterminée.

Les exigences minimales requises par la certification

Les éléments de profil IHE PAM-FR 2.9 exigés ne sont pas définis à ce jour.
Cf. la mise-à-jour attendue du document « Précisions sur les référentiels HAS de prescription électronique ».

Le test de conformité aux exigences d’interopérabilité Médicament

Le standard PN13-SIPh v3.8

Publié le 20 nov 2017 pour un passage annoncé en version courante le 1er jan 2018
> documentation et ressources PN13-SIPh v3.8

Plateforme de test PN13-SIPh (Gazelle) en cours de réalisation, disponibilité planifiée pour le 1er jan 2018
> suivre le GT Auditabilité PN13-SIPh

Les codes Medicabase

Il s’agit d’une liste de couples (code – libellé), diffusée depuis début novembre 2017, dans un fichier csv à partir du site de l’association.
Après avoir rempli obligatoirement à l’écran un formulaire, le demandeur reçoit par mail une url dédiée au téléchargement du fichier.
La version des données délivrées n’est ni identifiée, ni caractérisée.
Compléments attendus
– identification et caractérisation des versions
– notification ou détectabilité des nouvelles versions
– procédure de téléchargement robotisable

 

 

 

SNOMED CT : traduction, outils et services

Systematized Nomenclature of Medicine Clinical Terms (SNOMED CT) est le vocabulaire de référence pour représenter les faits cliniques dans les dossiers médicaux informatisés. Ce vocabulaire unifié sous-tend l’échange d’informations sans perte de sens entre les applications, facilite les traitements d’aide immédiate à la décision, et aplanit la réutilisation secondaire du contenu des dossiers médicaux par la recherche clinique, la veille sanitaire, l’épidémiologie ou encore le pilotage de l’activité. Adoptée par 30 pays, dont 18 sur le continent européen, SNOMED CT a été reconnue en 2016 comme incontournable par une évaluation commandée par la Commission Européenne, dont les conclusions prônent l’enrôlement de cette terminologie universelle au sein des services de la santé numérique, en association avec un écosystème d’autres terminologies plus sectorielles.

Multilingue par conception, SNOMED CT met un ensemble organisé de plus de 300 000 concepts à disposition des acteurs de santé pour leur permettre d’enregistrer les événements et les facteurs impactant la santé de leurs patients, ainsi que les constats, évaluations, décisions, produits de santé, actions et résultats qu’ils mettent en œuvre dans le cadre de la prise en charge de ces patients. Chaque concept se compose :

  • d’un libellé privilégié structuré (le « fully specified name ») porteur du sens précis de ce concept pour les lecteurs humains,
  • d’un nombre quelconque de synonymes créés dans les langues d’usage souhaitées,
  • d’un identifiant unique porteur du sens du concept pour les applications informatiques.

De plus, chaque concept s’inscrit dans un réseau de relations construisant la définition logique du concept. La puissance de la terminologie résulte de ces 1,5 millions de relations qu’elle expose aux applications via des services de terminologies adéquats, leur ouvrant ainsi la voie au raisonnement automatisé, à l’analyse et à l’agrégation pertinentes des données.

Figure 1 : Relations entre concepts dans SNOMED CT

Début 2016, Phast a souscrit une licence d’affilié à SNOMED International, et s’est vu octroyer un accord de traduction avec l’aval du Ministère en charge de la santé, pour initialiser la traduction française de la terminologie. Le Canada ayant conduit une première expérience de traduction française sur la période 2008-2009 a apporté un retour d’expérience précieux à Phast pour la mise en place du processus de traduction.

La première tranche de traduction française réalisée par Phast depuis mi-2016 porte sur les concepts requis pour dématérialiser le circuit du médicament hospitalier entre les logiciels d’aide à la prescription, de plan de soins et d’aide à la dispensation : les concepts décrivant les médicaments et les concepts cliniques représentant les états physiopathologiques interagissant avec ces médicaments.
La première tranche de cette traduction ainsi que la méthode mise en œuvre pour la réaliser ont été saluées au congrès annuel international SNOMED Expo qui s’est tenu à Bratislava les 19 et 20 octobre. Cet effort de traduction a au passage apporté une contribution substantielle à l’enrichissement de l’édition internationale de SNOMED CT. L’action conduite par Phast débouche donc d’une part sur un premier jeu de synonymes français et d’autre part sur l’enrichissement du contenu utile au circuit du médicament de l’édition internationale de SNOMED CT, pour les deux prochaines versions semestrielles (janvier et juillet 2018) de la terminologie internationale.

En parallèle, Phast a développé un browser en français ouvert au public sur ce site. Ce browser offre la navigation dans l’édition internationale de SNOMED CT enrichie de l’extension produite par Phast qui comprend notamment les synonymes français. Présenté à Bratislava, le browser a impressionné par ses performances qu’il hérite de l’outil sous-jacent : Le serveur multi-terminologique « Services de Terminologies Standardisés (STS) » développé par Phast au cours des années 2010 à 2015 selon le modèle fonctionnel standardisé par HL7 « Common Terminology Services release 2 » (CTS2), et complété récemment d’une interface conforme au standard FHIR (le dernier-né des standards d’HL7).

A partir de l’automne 2017, les référentiels d’interopérabilité sémantique commercialisés par Phast Services – CIOdc® pour le circuit du médicament et CIOlab ® pour le circuit des examens de biologie médicale – embarquent des contenus SNOMED CT qu’ils mettent sans surcoût à disposition des établissements, la sous-licence d’affilié SNOMED CT étant incluse dans l’abonnement à ces référentiels.

Enfin, Phast accompagne ces réalisations d’un programme de formation, avec une journée d’introduction à SNOMED CT dispensée régulièrement au cours des années 2016 et 2017 aux éditeurs, assistances à maîtrises d’ouvrage et institutionnels. Dès 2018 ce programme s’enrichira d’un nouveau cours avancé destiné à illustrer les différents niveaux d’usage – interopérabilité sémantique, aide à la décision, surveillance – de SNOMED CT en s’appuyant sur des cas concrets.

La terminologie de référence SNOMED CT poursuit son évolution rapide sur le plan linguistique et sur celui des concepts, la contribution de Phast sur ces deux plans venant modestement grossir le flot régulier des contributions des 30 Etats membres de SNOMED International. Parmi les autres vocabulaires standardisés de référence qui doivent lui être associés pour constituer le socle sémantique des services de la santé numérique, on peut citer LOINC1 pour le typage des observations cliniques et médico-techniques, UCUM2 pour le codage des unités de mesure, et la classification statistique internationale des maladies (la CIM) dédiée à l’établissement des statistiques sur les causes de mortalité et les causes de morbidité, et qui, traduite et étendue par l’ATIH, sous-tend le PMSI français.

(1) Logical Observations Identifiers Names and Codes (LOINC) est une nomenclature distribuée par le Regenstrief Institute et subventionnée par la National Library of Medicine des États Unis.
(2) The Unified Code for Units of Measure (UCUM) est un système de codage des unités de mesure distribué par le Regenstrief Institute. Son manuel de référence a été traduit en français par Phast.

Nouvelles codifications réglementaires

La nouvelle nomenclature achat

Dans le cadre du projet PHARE, la DGOS publie une nouvelle nomenclature des achats qui devrait devenir opposable au 1er janvier 2018.

Basée sur l’ATC pour les médicaments et sur la classification CLADIMED pour les dispositifs médicaux, elle sera répercutée respectivement dans CIOdc et CIOdm. Elle s’ajoutera à la liste des nombreuses classifications  déjà portées par ces référentiels : LPP, M21, ATC, CLADIMED…

Phast a apporté son expertise en proposant de nombreuses corrections au contenu actuellement publié.

 

Le référentiel « liste en sus »

La DSS a initié la production d’un nouveau référentiel, dénommé « LES ». Celui-ci énumère et code l’ensemble des indications des médicaments inscrits sur la liste en sus. Phast est partie prenante de cette démarche et œuvre à ce que les spécifications précises de cette nomenclature soient élaborées et publiées.

La nomenclature fait déjà l’objet d’une publication sur le site de la DSS. Pour devenir opérationnelle, elle devra être enrichie par l’ATIH : liens entre indications et codes UCD, évolution du format du fichier FICHCOMP.

Dès que le fichier LES entrera en application, il sera transposé dans CIOdc.

 

La certification des Logiciels d’Aide à la Dispensation (LAD)
Au côté des éditeurs de logiciels, de bases de données médicamenteuses et des représentants hospitaliers, Phast a activement participé à la concertation organisée par la HAS autour de certification des LAD-H (logiciels hospitaliers d’aide à la dispensation).
Point saillant de cette certification : l’adoption par la HAS d’un code pour l’identification du médicament virtuel, le code « Médicabase ».

Le référentiel de certification devrait être publié dans les prochaines semaines :

  • Le standard d’interopérabilité PN13-SIPh et son référentiel sémantique, CIOdc évolueront pour permettre aux éditeurs de s’y conformer
  • Des formations « Certification des LAD-H » seront proposées aux hospitaliers dès le début de l’année 2018.