IHE PaLM à Tokyo

Le comité « Pathology and Laboratory Medicine » (PaLM) de l’organisation IHE International s’est réuni à Tokyo du 31 mai au 2 juin dans les locaux de la Japanese Association of Healthcare Information Systems Industry (JAHIS), sponsor d’IHE PaLM, aux côtés du Collège des Pathologistes Américains (CAP) et de Phast.

Cette réunion de travail a traité en profondeur plusieurs projets en cours du comité :

  • Préparation de la nouvelle version 8.0 du cadre technique IHE PaLM qui sera publiée cette semaine sur le site d’IHE International.
  • Revue du volume 1 du futur profil d’intégration « Specimen Event Tracking » (SET) qui permet de tracer les mouvements et les actions réalisées sur les spécimens biologiques, dans le laboratoire et entre organisations (établissements, laboratoires, biobanques …).
  • Revue du volume 1 du futur profil d’intégration « Transfusion Medicine – Administration » (TMA), premier profil d’une série prenant en charge les échanges de données des processus de transfusion sanguine.
  • Revue du profil APSR 2 qui spécifie un modèle unique de compte rendu d’anatomie et de cytologie pathologiques au format CDA R2, exploitant les terminologies de référence SNOMED CT, LOINC et UCUM.
  • Revue finale du profil d’intégration « Laboratory Clinical Communication » (LCC) qui standardise les échanges entre le biologiste et le clinicien au travers de leurs applications respectives, à propos d’une demande d’examens et de ses résultats : Proposition de substitution d’examen adressée au prescripteur, demande de contrôle d’un résultat adressée au biologiste …
  • Découpage des processus de la « Digital pathology » en un ensemble de profils cohérents.
  • Préparation du sous-ensemble de concepts SNOMED CT requis par les différents profils du domaine PaLM, en vue de l’octroi à IHE International d’un « free subset SNOMED CT » par SNOMED International. Cette préparation mobilise l’ensemble des domaines d’IHE International. Elle est pilotée par le Domain Coordination Committee, le comité PaLM jouant le rôle de locomotive pour ce projet.

Ce meeting s’est conclu par la consolidation du planning de publication du domaine PaLM pour le cycle 2017 :

En marge du meeting, le consortium international des industriels de l’instrumentation diagnostique (IICC) a fait un premier pas vers l’adoption de LOINC par les automates de biologie médicale, en publiant le format standard LOINC In Vitro Diagnostic (LIVD). Le comité IHE PaLM et l’association Phast font partie des contributeurs de cette spécification standard produite en réponse à la demande des institutions fédérales américaines : Center for Disease Control (CDC), Office of the National Coordinator (ONC), Food & Drug Administration (FDA), National Library of Medicine (NLM), Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS).

20/06/2017 – Europharmat, SFAR et fabricants de DM d’anesthésie locorégionale – Réunion de travail « fiche bon usage et calendrier de mise en place de la nouvelle connectique sécurisée NRFit » – Siège de Phast, Paris

20/06/2017 – Europharmat, SFAR et fabricants de DM d’anesthésie locorégionale – Réunion de travail « fiche bon usage et calendrier de mise en place de la nouvelle connectique sécurisée NRFit » – Siège de Phast, Paris

23/08/2017 – Formation – Éditeurs – CIOlab

Référentiel d’interopérabilité
CIOlab

Phast-Services inaugure une série de formations sur le référentiel d’interopérabilité de biologie CIOlab.

Elle est animée par deux conférenciers : le médecin biologiste en charge de la réalisation du référentiel (Valérie DESBOIS-PELISSIER) et le co-chair d’IHE PaLM (François MACARY). Elle s’adresse aux biologistes des établissements de soins, aux chefs de projets SIL et DPI ainsi qu’aux personnes impliquées dans les schémas directeurs des GHT.

  • La première partie du webinaire sera consacrée à l’exposé des principes : Comment le référentiel d’Interopérabilité sémantique s’inscrit dans les workflows de biologie médicale, en tenant compte des contextes normatif, réglementaire, fonctionnel et technique.
  • Une seconde partie, portera sur les conditions de mise en œuvre : Comment les catalogues d’examens locaux sont-ils alignés ? Par quelles méthodes les logiciels cibles sont-ils mis à jour ?
  • Entre les deux thématiques, une navigation dans la version Web de CIOlab permettra d’illustrer l’apport de CIOlab.
  • L’ensemble de la présentation s’achèvera par une discussion entre conférenciers et participants.

Ce webinaire aura lieu le Mercredi 23 août 2017, à 11h30. Il est gratuit. Les coordonnées de connexion seront adressées aux personnes inscrites. Les participants sont invités à se connecter quelques minutes avant le début de la séance.

S’inscrire ici

29/06/2017 – Formation – Éditeurs – Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur UCUM

Dès 2011, Phast a traduit l’intégralité de l’ouvrage UCUM. Depuis, ce standard pourtant reconnu par tous, n’a pas été déployé malgré une préconisation institutionnelle. Pire, ses usages encore embryonnaires n’apportent pas nécessairement le niveau d’interopérabilité que l’on serait en droit d’attendre d’un standard. Pourquoi cette situation paradoxale et comment la dépasser ? C’est l’objet de cette web-formation que de préciser les conditions d’un bon usage de cette norme dans le cadre d’une expression standardisée des quantités. Elle s’appuiera sur des exemples issus de l’univers du médicament, mais applicables à tous les domaines, notamment la biologie. Elle aura lieu le 29 juin à 11h30 (*)

S’inscrire à cette formation

(*) Merci de rejoindre la conférence quelques minutes avant son début. Accueil dès 11h15.