12/04/2013 – L’expertise sémantique de Phast sollicitée par la Commission Européenne

L’interopérabilité sémantique a été identifiée par la Commission Européenne (Unité « Health and Well-being » de la DG « Conect ») comme une pierre angulaire de l’informatique de santé. A ce titre elle finance de nombreux projets dont elle contrôle le déroulement. Dans un intervalle de deux semaines Phast a été sollicité pour réaliser la revue de 2 projets financés par la Commission : epSOS et Eureca.

Phast intervient pour expertiser les livrables fournis en regard des livrables attendus.
Le projet epSOS (Smart Open Services – Open eHealth Initiative for a European Large Scale Pilot of Patient Summary and Electronic Prescription), se focalise sur l’échange et l’interprétation non-ambiguë de documents cliniques électroniques (CDA) relatifs aux volets de la synthèse médicale et de la prescription électronique. Ces volets emploient des terminologies internationales telles que CIM-10, ATC, SNOMED CT et des vocabulaires HL7.  Les états membres du projet (plus de 25) reconnaissent l’importance centrale d’un management correct des terminologies dans un espace hétérogène tel que l’Europe.  Le projet se dirige vers un serveur Open Source conforme à la norme CTS2 qui assurera la pérennité du service.
La commission européenne ne s’engage pas seulement dans des projets à grande échelle et très institutionnels tel qu’epSOS, elle finance également des études de R&D tel que le projet Eureca  (Enabling information re-Use by linking clinical REsearch and Care).
Là encore, les services terminologiques se retrouvent au cœur du sujet. L’objectif est de fournir une plateforme standardisée et évolutive pour une intégration sémantique entre les systèmes d’information de recherche et de soins.  L’interopérabilité sémantique est atteinte à travers des données codées et des services de ‘binding’. Pour mémoire, le binding est un des apports essentiels de la norme CTS2 : il garantit l’intelligibilité des vocabulaires employés, dans un contexte donné, pour les applications destinatrices.
C’est la notoriété de Phast dans le domaine de l’interopérabilité sémantique et plus particulièrement comme expert du standard CTS2 qui a valu à l’association d’être sollicitée comme réviseur indépendant par la DG Connect de la commission européenne.