MIO, le standard des Marchés Inter Opérables, est disponible et opérationnel

Dans le cadre de la dématérialisation des achats, l’association Phast vient de faire aboutir 3 années de travail, avec la coopération de toutes les catégories d’acteurs concernés, qu’il s’agisse des acheteurs hospitaliers (directions/pharmacies), des éditeurs de logiciel ou des prestataires et des organisations professionnelles représentant les fournisseurs (CIP, SFRL, SNITEM). Le fruit de ce travail est le standard MIO (Marchés Inter Opérables)…

Dans le cadre de la dématérialisation des achats, l’association Phast vient de faire aboutir 3 années de travail, avec la coopération de toutes les catégories d’acteurs concernés, qu’il s’agisse des acheteurs hospitaliers (directions/pharmacies), des éditeurs de logiciel ou des prestataires et des organisations professionnelles représentant les fournisseurs (CIP, SFRL, SNITEM). Le fruit de ce travail est le standard MIO (Marchés Inter Opérables).

MIO a pour but de standardiser la publication informatique du contenu des consultations (demande de prix, offre de prix, attribution) relatives aux marchés de fournitures. Ces consultations peuvent donc s’échanger entre les applications de gestion de marchés des acheteurs hospitaliers et des fournisseurs, évitant ainsi le fastidieux travail de ressaisie. MIO permet donc aux logiciels de gestion de marché des établissements de santé et les logiciels de gestion de marché de leurs fournisseurs d’échanger leurs données, indépendamment de l’appartenance des logiciels à tel ou tel éditeur, avantage certain pour l’essor des échanges dématérialisés.

Mais MIO va plus loin : la conformité des messages au standard MIO est contrôlée en temps réel par les applications de gestion de marché émettrices et réceptrices de ces messages grâce à un « CONTROLEUR MIO » embarqué et autonome. Ce composant tiers a pour but de s’affranchir des litiges qui surviendraient lors d’une intégration incorrecte, en apposant, sur les messages émis, un certificat électronique de contrôle. C’est une précaution indispensable dans le cadre d’échanges aussi sensibles que les achats hospitaliers. C’est la garantie qu’attendent les opérateurs (acheteurs ou fournisseurs) qui souhaitent augmenter le flux de leurs transactions dématérialisées.

Depuis le 25 janvier 2007, le standard MIO est publié. MIO est d’ores et déjà adopté par les éditeurs CVG (à l’initiative de ce standard) pour les applications Marketis, Market-H et Market-F, et SIS pour son application SIS-Marché. Concrètement, tout éditeur de logiciel souhaitant intégrer le standard peut télécharger la totalité du corpus documentaire sur le site Web de Phast, en accès libre. De même, tout établissement souhaitant acquérir un logiciel de gestion de marché « MIO-inside », trouvera sur le site Web de Phast, les éléments à intégrer à leur CCTP.